Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Un mois et demi après la mort de Sophie, Dorian invite Abigaëlle à le suivre à l’extérieur de la cabane pour son test. Il lui a formellement interdit de mettre le nez dehors de tout l’après-midi d’hier pour le préparer en toute quiétude. Aussi, la fillette s’attendait-elle à trouver un tueur aguerri… mais elle ne rencontre personne.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Deux mois se sont écoulés depuis que Dorian a obligé Abigaëlle à assassiner son amie Sophie. Abigaëlle est devenue plus terne depuis, moins enjouée. Elle a compris depuis que, pour elle, la difficulté première de son entraînement n’est pas tant la partie physique − bien que Dorian redouble d’inventivité pour la mettre dans des situations périlleuses (comme avec son tronc mobile) − mais plutôt la partie psychologique. Jusqu’au décès de sa maman, l’enfant avait eu une vie dorée, elle vivait dans un cocon protecteur où elle était heureuse et innocente. Mais depuis dix mois, son cadre a radicalement changé.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Mercredi matin, Gabrielle arrive en cours légèrement en retard, mais personne ne lui demande de justification. Après avoir vu son visage tuméfié, son professeur de philosophie la laisse entrer sans mot d’excuse, se contentant de son explication concernant ses difficultés à conduire sa moto avec un œil au beurre noir supérieures à ce à quoi elle s’était attendue. Un rapide coup d’œil dans la salle lui permet de voir que Mathieu est déjà là et elle incline la tête pour lui confirmer qu’elle est en état d’honorer son engagement cet après-midi. Elle a vu dans ses yeux la crainte qu’elle annule son intervention, mais chaque fois que Dorian la corrige, il s’arrange pour ne pas la desservir dans son travail.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Le mois de septembre a commencé depuis dix-huit jours. Le jour de la rentrée des classes, Abigaëlle s’est imaginée à l’école. Elle aurait dû entamer son année de CM1, si elle avait été une enfant normale. Mais sa vie n’a plus rien de normal.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Après avoir passé l’après-midi à écumer les stands de la fête foraine, Gabrielle et Olivier se sont assis à une table, pour manger une glace. Ils ont déjà gagné beaucoup de cadeaux et ont décidé de faire une pause.

Partagez sur FacebookPartagez sur Google PlusPartagez sur Twitter