Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Deux semaines que Baptiste a vu Gabrielle arriver dans son lycée pour la première fois et depuis sa dernière bagarre, la jeune fille n’a pas remis les pieds en cours. Ce matin, il s’est même demandé si elle comptait revenir. Mais pour l’heure, c’est vendredi soir, la première nuit du week-end. Et qui dit week-end, dit boîte de nuit.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Deux semaines maintenant qu’Abigaëlle vit dehors. Chaque fois qu’elle entend quelqu’un s’approcher, elle retourne se cacher loin des regards indiscrets pour qu’on ne la voie pas. Son père a été clair, il ne veut plus d’elle dans sa vie. Et elle ne peut pas prendre le risque qu’un passant la prenne en pitié.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Trois mois maintenant que Gabrielle est arrivée au Lycée Roger Zelazny. Baptiste a levé les paris après l’histoire du bar et ne lui reparle plus qu’occasionnellement. Depuis, les défis ont considérablement réduit et Gabrielle peut aller en cours sans trop de rixes.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

— Salut toi… Tu as faim ?

Après lui avoir posé sa question avec un léger accent anglais, un homme gigantesque s’accroupit devant Abigaëlle qui s’est allongée sur son carton, trop frêle pour tenir debout. Les lèvres de la fillette sont gercées par le froid et le manque d’eau. Ses yeux noisette, cernés par la fatigue, sont assombris par ses longs cheveux sales. Il s’est passé environ une semaine depuis sa rencontre avec l’homme au sandwich et depuis, plus personne ne s’est intéressé à son cas. Sauf ce géant, qui l’a épiée, toute la matinée d’hier, assis sur le banc, en face de la boulangerie.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

A la pause matinale de mardi, Baptiste rejoint Gabrielle qui attend que la cloche sonne en lisant, assise sur son petit muret. C’est la récréation et comme à son habitude, l’adolescente passe ce temps dehors, seule avec ses livres, malgré le froid hivernal du mois de février.

Partagez sur FacebookPartagez sur Google PlusPartagez sur Twitter