Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Gabrielle
© GwenFI

D’abord son physique :
Gabrielle est une adolescente de dix-huit ans, dans Confrontation, rousse et la peau laiteuse. Elle mesure un mètre soixante-dix, les yeux verts, le visage ovale, le regard assassin, les mains fines, le corps svelte et l’allure sportive.

 

Sa morale :
En construction pendant ce tome, Gabrielle se cherche. Elle vit un combat intérieur entre la notion de bien et de mal dictée par la société, à laquelle elle aimerait croire – sans y parvenir lorsqu’elle voit comment les gens autour d’elle se comportent – et la notion que Dorian lui a enseignée durant son enfance, qui se conforme plus au monde dans lequel elle évolue.
Sa particularité est qu'elle prend un réel plaisir à tuer. Et parce que ses yeux trahissent sa délectation, Dorian aime par dessus tout qu'elle le fixe quand elle commet un meurtre.

 

Son histoire :
Accueillie, enfant, par Dorian, elle suit son enseignement et devient sa tueuse numéro un. La première orpheline qui ait survécu à son entraînement. Dorian éprouve un attachement tout particulier pour cette disciple, à qui il autorisera de prendre le pseudonyme "Ange Noir" à quinze ans, pour se faire sa propre clientèle, alors que normalement, sa formation veut que le disciple soit dévoué à son maître jusqu'à sa majorité. Mais Dorian ne veut pas la voir prendre son indépendance, malgrès ses dix huit ans, et continue à faire irruption dans sa vie, en essayant de la contrôler, comme lorsqu'elle était petite fille.
Pourtant, depuis deux ans qu’elle s’est enfuie de sa cabane, elle n'aspire qu'à deux choses : réparer une erreur du passé et échapper à la domination violente de son ancien maître. Et comme Dorian veut qu’elle n’aboutisse ni à l’un, ni à l’autre – parce qu’il aurait trop à perdre – il s’applique à lui mettre des bâtons dans les roues.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partagez sur FacebookPartagez sur Google PlusPartagez sur Twitter